ZOOM sur Ship from Store

Ce mode de livraison organisé depuis le réseau de magasins physique n’a plus de secret pour les retailers phygitaux qui mettent en place la livraison à domicile depuis le magasin, la e-réservation ou le Click&Collect. Pourtant, seuls 20%[1] des retailers utilisent leurs stocks magasins pour assurer les livraisons des commandes du réseau ou de clients.

Depuis quelques mois, les services liant l’e-commerce et le réseau de magasins sont mis à l’honneur. Ils bénéficient du boom des commandes e-commerce qui s’est opéré sur le premier semestre 2020 et permettent aux retailers de créer des flux Web to Store et d’alléger le poids des stocks en magasin.

  1. Pourquoi mettre en place le Ship from Store ?

La mise en place du Ship from Store présente aujourd’hui des avantages indiscutables en matière d’expérience client (livraison dans la demi-journée, disponibilité de l’offre…) et d’excellence opérationnelle (optimisation de stocks unifiés, utilisation du temps disponible des équipes magasin…).

En effet, chez les retailers ayant réussi à unifier leurs stocks (stocks des magasins et des entrepôts virtuellement agrégés), la disponibilité des produits du catalogue a été multipliée par 2, ce qui multiple d’autant les transactions et leurs montants sur le e-commerce.

Toutes les commandes, magasins ou clients, ne partent pas de l’entrepôt national mais de chaque point de vente disposant du stock nécessaire. Chaque espace de stockage est considéré comme un entrepôt à part entière, le retailer optimise la disponibilité de son catalogue produit tout en limitant les risques de rupture de stock. En même temps, il réduit son temps de stockage et donc ses coûts d’immobilisation. En termes de gestion de stock au global et de logistique, le Ship from Store est donc un levier d’optimisation des coûts. Ce levier peut être nuancé au regard de l’organisation des magasins ou des volumes de commandes. A partir d’un certain volume d’activité, des ressources dédiées peuvent devoir être mises en place et les phases de préparation de la commande et de livraison représenter un coût pour l’enseigne à mettre en regard des gains escomptés.

Le Ship from Store permet enfin de réduire la distance et le délai de livraison en utilisant le maillage territorial de l’enseigne et peut ainsi apporter un service premium de livraison express vecteur de satisfaction client supplémentaire.

  1. Quelles sont les priorités pour le mettre en place ?

Le Ship from Store impose des pré-requis techniques d’intégration du SI, des évolutions des flux logistiques, fait évoluer le backoffice des points de ventes et les tâches des équipes magasins.

Nous avons déjà abordé la problématique du stock unifié. Le distributeur doit mettre à disposition l’information clé : 1 produit présent en X quantité dans ce ou ces points de vente. Cette information doit être à disposition des équipes magasins (pour proposer le service aux clients en cas de rupture de stock dans leur magasin) et sur le e-commerce ouvrant la capacité d’un service de livraison supplémentaire.

Le Ship from Store doit s’insérer au cœur de l’architecture IT en faisant appel à la plateforme e-commerce, à l’OMS, au back office magasin,… . La solution permettant de gérer ce nouveau service doit être dotée d’une intelligence afin d’aiguiller au mieux les commandes selon les critères définis par l’enseigne : l’assortiment de produits proposés en magasin, la disponibilité des stocks, l’importance du stock de sécurité (le stock disponible pour les ventes physiques VS le stock disponible pour les commandes Ship from Store), la proximité avec le lieu de livraison, la capacité de la boutique à traiter les commandes (préparation, stockage et expédition).

Lors de la mise en place du service en magasin, un point important à ne pas négliger est la sélection des points de vente afin d’optimiser le maillage du territoire. Ces magasins pourront être sélectionnées en fonction de leur localisation, leur taille (notamment celle de leur réserve), ainsi que la disponibilité, la compréhension et l’intérêt des équipes pour le projet. Une fois ce réseau nouvellement constitué, les magasins devront être équipés d’outils pour réceptionner et préparer les commandes, créer les colis, les stocker et les expédier. Les espace backoffice, souvent à l’étroit, doivent être considérés comme rentables car générateurs de commandes e-commerce tels que le Ship from Store et le Click&Collect. Les centres commerciaux et les enseignes devront donc adapter et équiper les surfaces en arrière-boutique et prévoir des expéditions de colis tout au long de la journée.

L’enseigne devra également mettre en place un ou plusieurs services de livraison de longue distance  ou pour le dernier kilomètre (en fonctions de la stratégie de service retenue), en propre, via à des partenaires tiers (Colissimo,  Stuart, …) ou même des services coopératifs qui commencent à se développer au niveau local.

  1. Typologies des solutions du marché

Le Ship from Store est un mode de livraison supplémentaire en parallèle de la livraison à domicile classique depuis entrepôt, en consigne, point relais ou Click&Collect. Le Ship from Store s’appuie sur votre OMS, il est donc géré comme une commande en ligne adressée aux stocks retail ou entrepôt selon les critères.

Intégrer le Ship from Store comme un mode de livraison à part entière au sein de l’OMS sera plus simple à administrer autant pour les flux de stock que financiers. Selon les critères d’attribution définis dans l’OMS, la commande peut être proposée à un ensemble de points de vente ou allouée directement à un magasin (ou à l’entrepôt). Les magasins peuvent ensuite capter, accepter ou refuser de préparer la commande par manque de stock ou de temps, ce qui pourra entrainer une nouvelle soumission afin de couvrir le besoin client. Le flux financier suit la commande et le CA réalisé est adressé à l’entité expéditrice, soit le magasin.

A titre indicatif, nous vous partageons quelques exemples de solutions du marché que nous avons rencontré chez nos clients : Octipas chez CELIO, Onestock chez Intersport, Sport 2000, Kaporal et Darjeeling ou encore WYND chez Carrefour, Monceau Fleurs et Mr. Bricolage.

Le Ship from Store présente des enjeux autant humains que techniques mais reste un véritable levier de rentabilité, d’image de marque, d’excellence opérationnelle et d’expérience client.